Tink
 
Benefits
14
 
Photos and videos
7
 
Job postings
3
 
Career opportunities
0

Follow company
897 Followers

<< Return to company profile
< Back to the news
 
#Tink25
January 21st, 2021

#Tink25 "Chez Tink, les équipes techniques et créatives travaillent main dans la main"

A l’occasion des 25 ans de Tink, ses fondateurs ont souhaité revenir sur ce qui fait l’ADN de l’entreprise depuis si longtemps. Aujourd’hui, c’est Marcel Tremblay, Vice-président exécutif, qui replace Tink au cœur des évolutions technologiques et de son impact sur les entreprises.

L’impact de la technologie sur les entreprises québécoises depuis la fondation de Tink

On dit souvent que la technologie a bouleversé notre quotidien. On n’a qu’à penser à Internet... aujourd’hui, songerait-on à s’en passer? En 1995, lors de la fondation de Tink, les choses étaient bien différentes. Il y a 25 ans, Internet n’était qu’à ses balbutiements et les entreprises commençaient à peine à saisir tout son potentiel.

N’oublions pas que dans la deuxième moitié des années 1990, le bogue de l’an 2000 prenait toute la place. Les organisations investissaient des sommes astronomiques pour éviter le plantage de leurs systèmes au Nouvel An.

Chez Tink, toutefois, nous étions déjà ailleurs. Nous savions que les nouvelles technologies allaient permettre aux entreprises québécoises de se démarquer dans un marché toujours plus compétitif. Lors de nos premiers mandats, nous cherchions surtout à diffuser des portfolios sur le Web, mais nous avons rapidement élargi notre offre de services pour refléter l’évolution des technologies.

Un changement de perception

Dans nos premières années d’activité, les entreprises ne percevaient pas la technologie de la même façon. Pour plusieurs, elle constituait davantage un facteur de stress qu’un facilitateur. Il arrivait souvent qu’un client me demande combien de fois par semaine notre système allait planter. On m’a déjà dit : « Ce n’est pas grave si votre technologie ne fonctionne pas une heure par mois, on va faire avec. »

Même si la technologie n’était pas aussi évoluée qu’aujourd’hui, je me faisais un devoir, chaque fois, de rassurer les clients nerveux. Je leur assurais que nous utilisions toujours des outils à la fine pointe de la technologie.

Graduellement, mon discours a permis d’apaiser les craintes des clients, d’autant plus que nos technologies étaient effectivement stables. C’est même devenu notre credo, au fil des années : offrir des solutions numériques stables, sûres et performantes.

Notre rigueur a d’ailleurs permis à Tink de devenir l’une des plus grandes agences du Québec. Les moyennes et les grandes entreprises savent qu’elles peuvent compter sur nous, quelle que soit l’ampleur de leurs projets.

Se concentrer sur l’essentiel

Dans les débuts de Tink, les entreprises perdaient beaucoup de temps et de ressources pour stabiliser les solutions technologiques. Au fil du temps, leur compréhension et leur utilisation des technologies se sont améliorées, et elles ont pu mettre leur énergie ailleurs.

Maintenant, quand un client nous confie un mandat, il n’a plus à se casser la tête, et ce, même si les technologies sont de plus en plus complexes et interreliées. Il peut ainsi se concentrer sur la croissance de son entreprise, par exemple en développant de nouveaux produits ou services.

Être à l’avant-garde

Comme l’ADN de Tink est très technique, il allait de soi pour nous de chercher à l’interne des solutions technologiques avancées pour faciliter notre quotidien. Nous avons toujours été déterminés à offrir ce qu’il y a de mieux à nos collaborateurs.

Par exemple, il y a cinq ans, nous avons commencé à mettre en place une infrastructure infonuagique privée dans nos bureaux, avant même que le concept devienne une tendance confirmée au Québec. À l’époque, nous ne pouvions prévoir que le coronavirus frapperait de plein fouet l’ensemble de la planète en 2020. Cependant, lorsque nous avons tous dû travailler de la maison, la transition a été fluide, car nous disposions déjà des infrastructures nécessaires. 

D’ailleurs, comme nous utilisions déjà plusieurs outils de communication avec nos employés ou nos clients, il n’a pas été compliqué d’instaurer ces façons de faire le temps venu. Nous avons seulement peaufiné nos méthodes.

La technologie ne déshumanise pas les relations

Actuellement, certaines personnes affirment que la technologie a tendance à déshumaniser les relations, que les gens sont trop collés sur leur écran. Chez Tink, nous avons toujours valorisé le travail d’équipe. Oui, les outils informatiques sont importants pour nous, mais nous avons toujours encouragé les gens à utiliser les moyens traditionnels pour communiquer, comme les réunions informelles ou les appels téléphoniques.

Il faut savoir que chez Tink, les équipes techniques et créatives travaillent main dans la main. En effet, lors de la conception d’un projet, les étapes créatives et techniques se chevauchent du début à la fin. Cette stratégie nous permet de proposer aux clients une solution qui allie innovation et maîtrise technologique.

En fait, je pense que nous sommes l’une des seules agences québécoises d’envergure à avoir réussi à combiner les mondes rationnel et créatif. Nous avons effectivement une belle fondation technologique, mais nous pouvons aussi compter sur d’excellents créateurs.

Les technologies de demain

Ce que j’aime de la technologie, c’est qu’elle nous oblige constamment à acquérir de nouvelles compétences, à nous réinventer. Les prochaines années nous promettent d’ailleurs de belles surprises. De nouvelles tendances émergeront, comme la démocratisation des systèmes autonomes.

Pour faire face à la pénurie d’emplois dans le domaine des TI, les langages devront aussi être plus simples à comprendre. Il ne sera pas nécessaire d’être ingénieur en informatique ou programmeur pour apprendre à utiliser des systèmes complexes.

En même temps, les nouveaux langages permettront aux entreprises d’accomplir encore plus de choses. Citons en exemple l’infonuagique privée, qui permet de transférer plus facilement des fichiers sans avoir à utiliser d’infrastructure complexe. Cette technologie devrait continuer à prendre de l’ampleur à court et moyen terme.

Jamais nostalgique, toujours novateur

On me demande souvent si je suis nostalgique des technologies du passé. Chaque fois, je réponds par la négative. Je ne m’ennuie pas de mon cellulaire qui pesait 20 livres ou de ma ceinture de téléavertisseurs qui émettaient un son cacophonique lorsqu’ils se mettaient tous à sonner en même temps. J’ai toujours regardé vers l’avenir avec confiance, et je pense que cela fait partie intégrante des valeurs de Tink. Comme nous avons toujours suivi de près l’évolution de la technologie, nous avons pu faire notre marque auprès des entreprises québécoises, et nous continuerons à le faire dans les prochaines décennies.

Découvrez le communiqué de presse diffusé à l'occasion des 25 ans de Tink