8 phrases que vous ne devez jamais dire en entrevue

Erreurs_phrases_entrevue Publié le 29 avril 2021 Par

Un entretien d’embauche est la meilleure occasion pour vous de laisser une bonne impression auprès d’un responsable du recrutement. En plus de mettre en avant vos compétences, vos aptitudes et vos réalisations, n’oubliez pas qu’il y a certaines phrases que vous ne devrez pas prononcer en entrevue.

Les entretiens d’embauche sont évidemment importants, et les candidats doivent prendre cette opportunité au sérieux. Compte tenu du nombre de personnes qui postulent à chaque offre d’emploi, les recruteurs sont toujours à la recherche de raisons pour réduire le nombre de candidats, et vous ne pouvez pas vous permettre de leur en donner une. Il y a plusieurs choses que vous ne devez jamais dire lors d’un entretien d’embauche, car elles constituent des signaux d’alarme immédiats pour un recruteur.

En connaissant les faux pas les plus courants, vous serez en mesure de les éviter et de vous concentrer sur la promotion de ce qui fait de vous le candidat le plus qualifié pour le poste.

Durant ces derniers mois, le taux de chômage a baissé de façon significative comparativement au début de la pandémie de COVID-19. Même si le marché du travail restera probablement en mouvement pour le reste de l’année, alors que les mesures sanitaires nécessaires sont modifiées pour protéger nos communautés, il semble qu’il y aura de nouvelles opportunités pour les demandeurs d’emploi. Que ce soit pour des emplois en télétravail ou pour un emploi à l’extérieur.

 Voici donc 8 choses à ne jamais dire lors d’un entretien d’embauche :

  • « Je ne sais pas »
  • « J’ai utilisé [le jargon technique] pour [les mots à la mode du secteur] »
  • « Ce n’est pas comme ça qu’on faisait à mon ancien travail »
  • « Mon ancien patron était un imbécile »
  • « C’est sur mon CV »
  • « C’est quoi ce @#*$? »
  • « Que fait exactement votre entreprise ? »
  • « Je n’ai pas de questions »

Je ne sais pas

Les entretiens d’embauche sont un peu comme un test, il est censé y avoir une réponse à chaque question. Avant votre entretien, vous devriez toujours réfléchir à vos réponses aux questions d’entretien les plus courantes. Cela ne signifie pas que vous devez essayer de deviner les questions exactes et préparer une réponse pour chacune. Réfléchissez plutôt aux exigences du poste et à la manière dont il se rapporte à votre parcours professionnel. Soyez prêt à expliquer en quoi vos expériences font de vous le bon candidat.

Un bon responsable RH cherche à explorer les informations contenues dans votre CV, il serait donc inhabituel qu’il vous demande quelque chose de complètement inattendu. Ce que vous ne devez pas faire, c’est de ne pas répondre à une de ses questions, surtout s’il s’agit d’un sujet de discussion auquel vous auriez pu vous préparer. Un manque de préparation amènera les responsables du recrutement à douter de votre aptitude à occuper un poste, il est donc très utile d’être préparé.

« J’ai utilisé [termes techniques] pour [les mots à la mode dans le secteur] »

Chaque domaine ou industrie a ses propres techniques et processus, et il est important de les connaître. Le responsable du recrutement recherche très probablement des personnes ayant des connaissances spécifiques, en particulier dans les secteurs à forte composante technologique. Si vous devez indiquer clairement que vous connaissez les procédures standard du secteur, essayer de l’épater avec un tas de termes techniques et de mots à la mode dans votre entretien d’embauche n’est pas une bonne idée. “J’ai upgradé le système avant de le flasher”, ce genre de phrases en entrevue, c’est non!

Au lieu de vous faire paraître informé et compétent, le responsable de l’embauche pourrait y voir une tentative de l’impressionner en essayant de compenser votre manque de connaissance et d’expérience du secteur.

« Ce n’est pas comme ça qu’on faisait à mon ancien travail »

Chaque lieu de travail est différent. Certaines procédures doivent être suivies. Les responsables de l’embauche recherchent des employés capables de s’adapter rapidement à un environnement de travail et de faire progresser l’ensemble de l’entreprise dans la bonne direction. Vous ne devez pas immédiatement comparer votre nouvel environnement à votre ancien emploi, car pour le responsable du recrutement et vos nouveaux patrons, la façon dont vous faisiez les choses dans une autre entreprise n’a aucune importance.

On s’attend à ce que vous ayez acquis des compétences et des techniques de travail au cours de votre carrière que vous apporterez dans un nouvel emploi, mais ils ne cherchent pas à reproduire une expérience professionnelle antérieure. Lors de votre entretien d’embauche, mettez l’accent sur votre volonté de mettre vos compétences au service d’un nouvel environnement de travail.

« Mon ancien patron était un imbécile »

Un entretien d’embauche n’est pas le lieu pour dénigrer votre ancien manager ou votre ancien lieu de travail, et cela peut vous faire perdre toute chance d’être embauché. Tous les lieux de travail ne sont pas gérés sans heurts et sans conflits de personnalités, et ces conflits sont un signe qu’il est temps de trouver de nouvelles opportunités, mais il existe des moyens d’en parler sans donner l’impression d’être amer ou vindicatif.

S’il y a eu des problèmes sur un précédent lieu de travail, le responsable du recrutement veut savoir ce que vous avez fait pour essayer de les résoudre, et non pas comment vous avez rejeté la faute sur votre patron. Il est préférable de vous présenter comme un employé qui apportera des solutions sur le lieu de travail, et non comme une personne rancunière.

« C’est sur mon CV »

Si un responsable du recrutement vous pose des questions sur une compétence, une expérience ou une référence spécifique que vous avez incluses dans votre CV, ne vous contentez pas de le renvoyer à votre candidature. 

Si un recruteur évoque une expérience en particulier, c’est qu’il veut que vous lui en parliez. S’il mentionne un emploi spécifique, allez au-delà de la liste des tâches et responsabilités que vous avez fournie et donnez un contexte plus large à votre poste.

Un CV moyen ne doit pas être long, il s’agit donc évidemment d’une version très abrégée de votre parcours professionnel. Néanmoins, vous devez vous assurer qu’il inclut vos réussites et vos réalisations dans chaque rôle professionnel. C’est également une bonne occasion de discuter et de développer les compétences non techniques et les éléments intangibles qui ne sont pas aussi évidents sur un CV, mais qui font partie de ce qui fera de vous un employé précieux.

« C’est quoi ce @#*$? »

La projection d’une image professionnelle pendant un entretien d’embauche est très importante. Pour cette raison,aucun juron n’est toléré pendant votre entretien. Si le processus de recrutement a évolué et peut désormais être assez décontracté, ce n’est pas une raison pour devenir grossier.

Une enquête a révélé que 41 % des travailleurs considèrent que jurer au travail n’est pas professionnel, et vous ne pouvez pas vous permettre que vos collègues, directeurs et superviseurs vous considèrent ainsi. Vos mots et votre attitude comptent, car si vous êtes embauché, vous serez le représentant d’une entreprise et celle-ci ne souhaite pas que son image soit associée à un langage qu’elle pourrait percevoir comme vulgaire ou grossier. Maintenez un langage professionnel lorsque vous rencontrez un responsable du recrutement, et cela vous aidera à maintenir une image professionnelle.

« Que fait exactement votre entreprise ? »

Vous devriez toujours faire des recherches sur l’entreprise avant de postuler à un emploi disponible. Faites vos recherches surtout avant d’arriver à votre entretien d’embauche. Le fait de ne pas faire de recherches indique que vous n’avez pas pris le processus de candidature au sérieux et que vous n’avez aucune idée de votre aptitude à occuper le poste.

Vous ne devriez postuler qu’à des emplois qui correspondent à vos compétences et expériences professionnelles, et à des entreprises qui ont créé une culture d’entreprise positive, et non pas envoyer aveuglément des CV. Arriver à un entretien d’embauche sans connaître les informations de base sur l’entreprise ou votre rôle potentiel signifie que vous ne savez pas comment vous vous intégrerez et contribuerez à l’environnement de travail. Le responsable de l’embauche risque donc de considérer votre entretien comme une perte de temps.

« Je n’ai pas de questions »

L’un des traits de caractère les plus appréciés par les gestionnaires d’embauche est la curiosité. Vous devriez toujours vous présenter à un entretien d’embauche en ayant préparé des questions pour le responsable du recrutement. Si vous n’avez pas de questions de suivi à la fin de l’entretien, le responsable du recrutement peut l’interpréter comme un manque d’intérêt pour le poste. Une description de poste – aussi détaillée soit-elle – ne peut pas tout vous dire sur la réalité quotidienne de la vie sur ce lieu de travail. C’est l’occasion de poser des questions importantes sur le salaire, les avantages, les attentes professionnelles, la culture de l’entreprise et tout ce qui peut influencer votre décision.

L’entretien d’embauche est la meilleure occasion pour le responsable du recrutement de découvrir les compétences et les points forts qui feront de vous la personne idéale pour le poste. Avec tant de candidats et si peu de temps, ce que vous dites a vraiment de l’importance. Prenez le temps d’étudier et de vous préparer, vous éviterez ainsi de dire accidentellement l’une des huit choses à ne jamais dire lors d’un entretien d’embauche.