Démission : quand quitter son emploi devient une nécessité

démission_quitter-son-emplo Publié le 6 octobre 2020 Par

Des réveils difficiles, des dimanches soirs stressants et des retours de vacances dont vous n’avez pas envie? Avez-vous cherché l’origine de ces malaises? Vous êtes-vous posé la question de savoir si vous étiez encore heureux au travail? Si votre évolution professionnelle se déroule comme prévu? Si la réponse est non, vous devez peut-être penser à une démission de votre poste. Quitter votre emploi devient une nécessité pour votre bien-être.

De ce fait, une autre question se pose : quand et comment quitter son emploi sans se mettre en difficulté et sans nuire au bon fonctionnement de son emploi actuel? Voici quelques signes révélateurs :

  • Envie de passer à une nouvelle étape dans votre carrière
  • Vous vous ennuyez au travail
  • Vos tâches ne correspondent pas à vos projets professionnels
  • Votre salaire ne correspond plus à vos attentes
  • Vous voulez changer de région ou de pays
  • Vous ne vous entendez plus avec votre gestionnaire

Il peut y avoir d’autres raisons que nous n’avons pas mentionnées, mais vous aurez compris que comme chantait Charles Aznavour : il faut savoir quitter la table lorsque l’amour est desservi.

Envie de passer à une nouvelle étape dans votre carrière

Imaginons une situation : cela fait 3 ans que vous n’avez pas eu de promotion ni de nouvelles prérogatives, alors que d’autres personnes ont évolué. À ce moment-là, il faut parler à vos supérieurs d’un plan de carrière à l’interne qui pourrait vous intéresser. Si aucun plan n’est trouvé, vous devriez commencer à regarder ailleurs. L’herbe est souvent plus verte dans d’autres entreprises.

Vous vous ennuyez au travail

En voilà une question “touchy” en bon québécois. Ce tabou de l’ennui au travail persiste dans beaucoup d’entreprises. Bien que la vôtre organise des 5 à 7 pour toutes les occasions et offre un milieu de travail agréable, il arrive que l’on ne se sente plus à sa place. Vous n’avez rien contre personne, mais vous ne vous sentez plus en phase avec l’ambiance de votre milieu de travail. Ça peut arriver et vous n’êtes coupable en rien. Cela dit, c’est un signe annonciateur qu’il faut démissionner de votre poste. 

Vos tâches ne correspondent pas à vos projets professionnels

En d’autres termes, vous avez fait le tour de la question. Après avoir effectué les mêmes tâches encore et encore, sans plus rien apprendre et sans la reconnaissance qu’il faut, quittez le navire et allez voir ailleurs si d’autres missions correspondent plus à vos aspirations professionnelles.

Votre estime de soi sera plus grande, votre apport à votre nouvel employeur sera plus grand et vous serez plus heureux au travail. Vous pourriez même avoir hâte au lundi matin! Oui, oui, ça arrive!

Votre salaire ne correspond plus à vos attentes

Certes, nous ne travaillons pas que pour gagner de l’argent. Le travail, c’est aussi un accomplissement personnel, nous travaillons souvent pour la communauté, pour donner un sens à notre vie et pour faire le bien autour de nous. Cela dit, il faut payer ses factures, son loyer ou son hypothèque et d’autres frais.

Si votre salaire ne correspond plus à vos projets de croissance : achat d’une maison, avoir des enfants, voyager plus… il n’est pas interdit de se trouver un emploi plus payant. L’argent contribue au bonheur, même s’il ne le fait pas. Ce n’est pas tabou de le penser. En plus, votre expérience accumulée peut valoir un plus haut salaire.

Vous voulez changer de pays ou de région

L’attrait envers les régions, les banlieues et d’autres pays ne cesse de croître. Aujourd’hui, plus que jamais, certaines industries offrent une mobilité et une flexibilité du travail. Par exemple, vous pourriez habiter à Sept-Îles et travailler pour une entreprise basée à Montréal. Vous pourriez aussi être à l’autre bout du monde et travailler pour une entreprise dans votre domaine.

Ainsi, si vous avez besoin de changer d’air ou de retourner à vos sources, cela peut être possible, pour peu que vous trouviez LA bonne opportunité de carrière. Que vous vouliez vous installer dans une grande maison pour y voir grandir vos enfants ou bien devenir nomade et voyager en travaillant, le télétravail rend tout cela possible.

Vous ne vous entendez plus avec votre gestionnaire

On va se le dire clairement et en toute transparence, le métier de gestionnaire n’est pas donné à tout le monde. Même si des études et des formations existent, la gestion d’une équipe est aussi une attitude et un comportement à adopter et à maintenir en tout temps. Il peut arriver que vous ne vous entendiez pas avec votre gestionnaire. Cette ambiance peut devenir rapidement toxique.

Dans ce cas précis, fuyez le plus vite possible. Supporter une pression due au travail peut être acceptable à l’occasion, mais des personnes toxiques, non.

Comment quitter son emploi?

Une fois que vous avez trouvé la raison qui vous fait quitter votre emploi et trouver un nouveau, comment faire? Comment annoncer à vos supérieurs que vous partez, sans créer un impact négatif sur la suite de votre carrière?

Quelques étapes sont nécessaires avant de partir pour de bon. Les voici. 

  1. Rencontrer votre gestionnaire ou la direction de votre entreprise
  2. Discuter de la période de préavis et de la transition
  3. Rédiger votre lettre de démission
  4. Dites au revoir à tous vos collègues

1. Rencontrer votre gestionnaire ou la direction de votre entreprise

Demandez à voir votre gestionnaire pour faire part de votre envie de quitter votre poste. N’ayez pas un ton grave, soyez positif et expliquez clairement pourquoi vous avez pris votre décision. Être honnête à ce moment précis est une chose très importante. 

Ainsi, si quelque chose n’a pas fonctionné pendant votre passage dans l’entreprise, celle-ci pourrait l’améliorer à l’avenir au profit d’autres talents. Vouloir partir ne signifie pas forcément que votre employeur a fauté avec vous.

2. Discuter de la période de préavis et de la transition

Pendant la réunion avec votre gestionnaire, celui-ci vous proposera deux solutions, une démission sur-le-champ ou le travail pendant une période de préavis. Il est important de fixer la durée de cette période afin d’assurer le bon déroulement de la transition. Même si vous avez hâte de commencer ailleurs, c’est primordial de laisser de bien quitter votre employeur. Les références valent de l’or, toujours!

3. Rédiger votre lettre de démission

Voilà une étape qui a toute son importance. Faites les choses en respectant les formalités. La manière la plus professionnelle de quitter son poste est de rédiger une lettre de démission qui expliquera brièvement les motifs de votre départ et les modalités de la transition.

Rédigez votre lettre de démission tout en remerciant votre employeur pour tout le travail accompli et pour tout ce que vous avez appris pendant l’exercice de vos fonctions.

Pour vous aider dans la rédaction de votre lettre, nous vous avons rédigé un modèle sur lequel vous pouvez vous baser.

4. Dites au revoir à tous vos collègues

Ce point paraît évident, mais pas tant que ça. Certains employés tellement pressés de quitter leur emploi oublient certaines règles de courtoisie. N’oubliez pas que la vie est longue et faite de surprises. Vos collègues, qu’importe la relation que vous avez avec eux, peuvent vous revoir ailleurs, retravailler avec vous, etc. Laissez un bon souvenir de votre passage au sein de l’entreprise.

N’oubliez pas de nettoyer votre bureau durant votre dernière journée de travail et de rendre tout ce que l’entreprise aurait pu vous donner : ordinateur, carte d’accès, uniforme si nécessaire…

Ainsi, vous serez prêt à quitter votre emploi et votre démission se passera de la meilleure des manières. Place maintenant à votre départ et à votre intégration dans vos nouvelles fonctions!

Trouvez votre nouvel emploi!

Trouvez la parfaite opportunité de carrière avec la recherche d'emploi Jobillico.

Recherche d'emploi