Trouver un emploi : que faire quand vous êtes un nouvel arrivant en 2020?

Trouver un emploi immigrant Publié le 26 août 2020 Par

Immigrer, c’est une aventure, un nouveau départ, parfois des concessions et souvent des réussites personnelles ou professionnelles, ou les deux. Chacun de nous vit cette expérience à sa façon. L’emploi est capital de par son importance pour notre accomplissement et notre socialisation, il l’est encore plus dans un contexte d’immigration. Trouver un emploi quand on est un nouvel arrivant en 2020 n’est pas une partie de plaisir. Voici quelques conseils pour surmonter cette épreuve déterminante pour votre expérience d’immigration.

C’est au travail qu’on se fait souvent les premiers amis, qu’on partage ces premiers moments de complicité, qu’on en apprend davantage sur la culture du pays d’accueil et du mode de travail. Avant d’en arriver là, beaucoup de nouveaux arrivants traversent souvent bien des difficultés d’intégration et de placement sur le marché du travail.

Vous trouverez dans cet article les conseils pour une meilleure intégration dans le marché de l’emploi canadien. Autrement dit, comment trouver un emploi rapidement quand on vient d’immigrer au Canada.

Rédigez un nouveau CV adapté au marché canadien

On ne vous demande pas de tout effacer, mais plutôt de rafraîchir votre curriculum vitae. Oubliez votre photo si vous en aviez avant. Prévoyez quelques étapes et ajustements :

  • Rédigez dans la mesure du possible un CV adapté à chaque offre d’emploi
  • Montrez et quantifiez vos accomplissements professionnels
  • Vérifiez votre syntaxe et votre orthographe
  • Évitez les erreurs les plus courantes
  • Insistez sur vos qualités à mettre sur votre CV

Vous ne savez pas par où commencer? Pas de problème, nous avons déjà quelques modèles et exemples de CV qui vous seront utiles dans votre recherche d’emploi.

Rédigez une lettre de présentation adaptée à l’emploi

Autrement appelée lettre de motivation, celle-ci fait part de vos accomplissements et mentionne votre engagement à travailler pour un employeur donné. Il est donc très important de la personnaliser. Une lettre de présentation uniforme sautera aux yeux des recruteurs et pourrait vous disqualifier d’un processus de recrutement.

Bien entendu, c’est une occasion pour vous d’étaler certains points de votre CV, tout en indiquant les raisons (en adéquation avec les exigences du poste) qui vous laissent croire que vous êtes le candidat idéal pour le poste.

Vous pouvez vous inspirer de nos modèles de lettre de présentation afin de savoir quoi mettre dessus.

Passons à présent à un chapitre plus administratif qui concerne vos diplômes et vos formations. Les équivalences et les formations d’appoint peuvent vous être très utiles. Découvrez comment!

Renseignez-vous sur l’équivalence des diplômes

Dans la plupart des cas, les nouveaux arrivants se plaignent de l’inadéquation de leurs formations dans leurs pays d’origine avec les formations canadiennes. Ce problème est accentué dans les métiers et les corporations faisant partie d’un ordre professionnel. Ainsi, un médecin étranger ne peut pas exercer au Canada sans équivalences, un avocat ou un ingénieur non plus…

Il existe cependant une procédure administrative, principalement au Québec, qui consiste à comparer vos diplômes et votre niveau d’études à celui du Québec. Renseignez-vous sur l’évaluation comparative des études effectuées hors du Québec. Cette procédure en plus de pouvoir vous aider à vous placer sur le marché de l’emploi indique aux recruteurs votre niveau d’études avant d’arriver au Canada.

Le principe est que des agents du Ministère d’Immigration, francisation et intégration Québec comparent l’intitulé et la durée de vos études dans votre pays d’origine avec les offres de formations au Québec. Le résultat est que votre diplôme équivaut à un diplôme donné au Québec. Il est important de bien garder ce document d’évaluation précieusement, il vous servira dans différents processus de recrutement.

Formations courtes et accélérées

Cette question est à évaluer selon votre situation et selon le domaine de votre emploi. Au Canada, il existe différentes formations diplômantes qui peuvent booster votre carrière professionnelle. AEC, DEP, DEC, ASP, certificat, microprogrammes et autres certifications sont des alternatives plus rapides et moins coûteuses que des diplômes universitaires. Très souvent, ces formations sont adaptées aux personnes déjà en emploi et sont offertes de soir. Aussi, vous pourriez débuter à différentes périodes de l’année, puisque des cohortes sont constituées chaque saison.

Ainsi, dans un domaine comme la vente, l’informatique, le marketing ou autres, vous pouvez obtenir un diplôme canadien qui vous ouvrira les portes d’un emploi dans votre domaine de prédilection.

Si vous manquez d’idées pour des formations et des cheminements de carrière, nous avons pensé à mettre en ligne un guide carrière Jobillico. Ce guide vous orientera sur les métiers les plus en vue et les qualités requises pour pouvoir les exercer, ainsi que les salaires offerts. Ainsi, vous pourrez avoir une idée de ce qui vous est proposé lors d’une entrevue.

Reculer pour mieux sauter

Vous connaissez certainement cet adage. Sachez qu’il est valable dans un contexte de recherche d’emploi pour un nouvel arrivant au Canada. Nous avons abordé la question de l’équivalence des diplômes et des difficultés d’insertion dans certains domaines, des questions qui peuvent décourager certains.

Toutefois, vous pouvez envisager accepter un poste proche de votre domaine de prédilection si vous en avez l’occasion. Vous pourrez ainsi mettre un pied dans le plat et vous familiariser avec le monde du travail au Canada.

N’oubliez pas! Au Canada, les recruteurs accordent une grande importance à vos références. Si vous faites vos preuves dans n’importe quel poste et que vous vous démarquez par vos qualités. Cela se saura très vite et cette bonne réputation vous suivra partout et en tout temps.

Si vous arrivez au Canada pour des études ou des formations en vue d’une reconversion professionnelle, n’hésitez pas à travailler à temps partiel. Plusieurs commerces et domaines d’emploi recrutent partout et à longueur d’année. Ces jobs “alimentaires” en plus de payer les factures, peuvent contribuer à vous familiariser avec le management à la canadienne et vous pouvez vous y faire vos premières connaissances. Il ne faut pas non plus négliger ces emplois pour avoir de bonnes références.

Aussi, il existe les compétences transférables et les “soft skills”, tout ce qui a trait à votre bonne humeur, votre entregent, votre souci du détail, votre ponctualité et votre capacité d’adaptation peut être remarqué et apprécié dans ce genre d’emplois. Ne considérez jamais ça comme un recul dans votre cheminement professionnel.

Le réseautage pour décrocher un emploi

Le réseautage est une pratique très courante au Canada. Profitez de la force et de la diversité de votre réseau pour vous recommander et pourquoi pas vous embaucher. Sachez que des réseaux sociaux comme Twitter ou LinkedIn peuvent vous servir à entrer directement en contact avec les recruteurs des entreprises que vous convoitez. Il est possible de trouver un emploi sur les réseaux sociaux.

Sinon, vous pouvez participer à des événements de recrutement, des rencontres de gens de votre domaine et y aller pour être vu et entendu. Un intervenant vous a paru intéressant?

Profitez de cette occasion pour l’approcher. Une phrase d’accroche, un point qui a attiré votre attention et la conversation est lancée! N’oubliez pas de laisser vos coordonnées avant de quitter et d’aborder clairement votre intérêt envers le domaine ou l’entreprise convoité.

Si vous envoyez des messages sur les réseaux sociaux de recruteurs. Tentez au maximum de les personnaliser. Il n’y a rien de plus détestable pour un recruteur que de recevoir un courriel ou un message commun qui manque d’enthousiasme et de couleur.

Sortez des grandes villes, explorez d’autres options

Beaucoup d’immigrants choisissent de vivre dans les métropoles : plus de travail, plus cosmopolite, plus diversifié et plus proche des aéroports…

Une métropole c’est aussi souvent une ville plus chère, plus bruyante, plus saturée, plus polluée et moins avantageuse pour travailler dans son domaine, fonder une famille et acheter une maison. Il existe des programmes d’insertion professionnelle en région. Vous pouvez avoir de nombreux avantages à faire le saut et à explorer des villes auxquelles vous n’avez pas pensé.

Voici un exemple de programme mis en place pour l’intégration en emploi des nouveaux arrivants et des personnes issues des minorités visibles et ethniques.

Soyez prêts pour les entrevues d’embauche

Imaginez, votre candidature à un poste a été retenue. Vous êtes invité à une entrevue d’embauche et vous devez faire vos preuves.

Pour être bien préparé, il vous faut un petit discours d’introduction. Imaginez ça comme une autobiographie condensée. Qui êtes-vous? Quelles études avez-vous faites? Où avez-vous travaillé?

Sinon soyez reposé au maximum avant votre entrevue. Restez-vous même et suivez les conseils habituels.

Si votre entrevue se déroule par vidéo à cause de la situation actuelle, suivez nos conseils pour être prêt, tant sur le plan personnel que sur le plan technique. Ces aspects sont à prendre à considération afin que vous soyez bien à l’aise avec cet exercice.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance pour votre recherche d’emploi sur Jobillico. Faites-nous part de votre expérience si vous avez vécu cette situation. Il est possible que nous ayons oublié bien des conseils!