Jumeler retraite et retour sur le marché du travail : 3 autres éléments à considérer

23 Flares Filament.io 23 Flares ×

Par Chantal Raby, Conseillère principale

Dans un article déjà publié sur Jobillico en août 2016, nous avions mentionné que pour augmenter ses possibilités de succès lors d’un retour sur le marché du travail, une personne retraitée devait connaître les éléments de base d’une bonne préparation : décider de travailler, connaître les raisons de son retour et se réapproprier les éléments pertinents de son bagage professionnel. Pour une personne retraitée, la réussite de son retour sur le marché du travail comporte 3 autres éléments tout aussi importants : la connaissance du marché du travail actuel, les attentes des employeurs et les notions en recherche d’emploi.

1.La connaissance du marché du travail actuel

Les connaissances du marché du travail

Pour la personne retraitée, cet aspect fait souvent défaut. Pour plusieurs, l’expérience sur le marché du travail s’est déroulée au sein d’une même organisation pendant de nombreuses années. Ils peuvent avoir travaillé toute leur vie durant sans qu’ils aient eu à s’informer sur les différents rouages du marché du travail. Cependant, s’ils souhaitent réintégrer le monde de l’emploi, ils devront mettre à jour leurs connaissances. En effet, cet univers a connu au fil des ans de grands changements : cycles économiques de plus en plus courts, sensibilité aux mouvements internationaux, rapidité de la transmission et des échanges d’information, omniprésence de l’informatique et de la technologie, etc. Tous ces éléments ont eu des impacts sur l’organisation du travail. La stabilité et la permanence, caractéristiques d’une certaine époque du marché de l’emploi, ont fait place à la mouvance et au changement. La personne retraitée doit comprendre cette nouvelle réalité et être prête à s’y adapter pour occuper un emploi. Il est également important de connaître les caractéristiques plus locales de la région où le retour au travail est envisagé. Quelles sont les caractéristiques de cette région ? Quels sont les employeurs majeurs et créateurs d’emplois ? Ce sont tous des éléments à connaître pour une recherche d’emploi gagnante.

2.Les attentes des employeurs

Les attentes des employeurs

Les employeurs ont une certaine vision des retraités qui frappent à leur porte et qui veulent travailler. Ils attendent d’eux qu’ils sachent ce qu’ils ont à offrir, qu’ils aient un but précis par rapport à leur retour au travail, qu’ils aient fait le « ménage » dans leur bagage professionnel et qu’ils exposent ce qu’ils pourraient apporter de pertinent à l’organisation. L’employeur ne souhaite habituellement pas connaître l’ensemble de l’histoire professionnelle du retraité.

Aussi, les employeurs souhaitent que les travailleurs retraités puissent offrir un rendement efficace, qu’ils aient des attentes salariales réalistes en fonction du marché et qu’ils démontrent une certaine flexibilité dans les tâches demandées.

La connaissance de l’informatique est aujourd’hui une autre exigence importante des employeurs. Presque tous les milieux de travail, qu’ils soient spécialisés ou non, exigent un niveau minimal de connaissance d’utilisation d’un ordinateur. Si une personne retraitée présente son profil en n’ayant aucune notion d’informatique, sa candidature paraît alors dépassée et non adaptée à la réalité du travail, et ce, même si le candidat possède un bon bagage d’expérience.

3.Les notions en recherche d’emploi

Pour devenir performant en recherche d’emploi, il est important de bien connaître et comprendre les règles à suivre. Une fois celles-ci maîtrisées, les possibilités d’avoir du succès sont augmentées.

Un des premiers aspects à savoir est l’existence des marchés ouvert et caché. Le premier est constitué d’offres d’emploi diffusées publiquement, notamment sur Internet. Très populaire auprès des chercheurs d’emploi, la compétition dans ce type de marché est souvent forte étant donné le nombre important de candidatures reçues par l’employeur. La sélection faite par ce dernier est alors serrée et précise, car il a un vaste choix de candidats. L’employeur recherche le candidat qui correspond exactement au profil décrit dans l’offre d’emploi. Si le travailleur retraité a choisi de changer de domaine professionnel, ses chances sont moins grandes d’être sélectionné dans ce type de marché étant donné sa candidature atypique qui mise plus sur ses qualités professionnelles que ses expériences. Aussi, dans le marché ouvert, l’offre d’emplois à temps plein est souvent plus grande que celle à temps partiel, un type d’emploi souvent privilégié par les travailleurs retraités.

On peut ainsi constater que le marché ouvert n’avantage pas toujours la candidature du travailleur retraité. Il importe donc, pour avoir du succès dans ses démarches, de connaître les caractéristiques du marché caché. Dans ce type de marché, les employeurs utilisent  des canaux différents pour faire savoir qu’ils sont en recrutement, comme leurs réseaux de contacts et leur banque de candidatures. Les travailleurs retraités ont intérêt à utiliser ces canaux pour faire connaître leur candidature en présentant leur motivation à faire un retour sur le marché du travail, leurs compétences transférables, leurs qualités professionnelles, leur goût d’apprendre et leur disponibilité. Ces aspects peuvent être des atouts intéressants pour un employeur, et cela est souvent plus facile de les mettre de l’avant dans le marché caché.

Enfin, un autre outil à avoir en main pour une recherche d’emploi réussie est la présentation à l’employeur d’un curriculum vitæ à jour en version électronique. Le CV n’est plus l’histoire complète de votre parcours professionnel. Il doit décrire vos compétences actuelles reliées au poste ciblé et mettre en valeur vos atouts de travailleur retraité : expériences, compétences, qualités professionnelles, goût d’apprendre et disponibilité. L’employeur veut connaître les éléments actuels qui font de vous un candidat intéressant qui saura effectuer avec efficacité le travail à faire.

Avec ces diverses notions relatives au marché du travail actuel et une bonne préparation personnelle, vous avez en main la formule gagnante pour amorcer une démarche de retour en emploi réussi à la retraite. Il ne reste plus qu’à vous dire : « Osez rencontrer des employeurs, vous pourriez avoir du succès… Bonnes démarches ! »

GIT Services-conseils en emploi

L’équipe professionnelle, engagée, qualifiée et dynamique de GIT offre des services personnalisés et d’accompagnement, autant en ce qui concerne la recherche d’emploi, la formation, la transition de carrière que l’aide au recrutement.

Facebook Twitter   

Jumeler retraite et retour sur le marché du travail : 3 autres éléments à considérer 4.29/5 (85.71%) 7 votes
(1)(0)