Comment la COVID-19 a redéfini nos emplois?

La COVID-19 redéfinit nos emplois Publié le 8 mai 2020 Par

Les plus alarmistes disent que nous vivrons dans un climat économique austère, les plus optimistes disent que ça va bien aller et que tout rentrera dans l’ordre dans quelques semaines. Quoi qu’il en soit, nos vies ont été bousculées par la crise de la COVID-19, nos emplois et notre économie aussi.

Ceci dit, la réouverture des commerces est imminente. Pour certains, la reprise des activités se fera dès cette semaine. Pour d’autres, surtout ceux qui peuvent faire du télétravail, il faudra encore attendre.

Même si la crise actuelle n’est pas encore finie, il faut penser à ce qui va suivre: au déconfinement. En tant que société, nous nous comportons déjà autrement. Nous commençons à avoir des réflexes de distanciation physique et à mettre en place toutes les autres précautions liées à cette maladie.

Face à la reprise graduelle des activités, tous les propriétaires de commerces devront revoir l’aménagement de leurs boutiques et veiller au respect des consignes sanitaires par leurs clients et leurs employés. Les firmes qui possèdent des bureaux devront elles aussi s’adapter à ces nouvelles règles.

Ainsi, nos habitudes seront modifiées, notre rapport au travail aussi. Ce qui nous pousse à nous poser la question: de quelle manière la crise du Coronavirus a-t-elle redéfini nos emplois?

1/ Amener le travail chez nous

Pour de nombreuses entreprises, le choix semble avoir été fait de retenir encore les travailleurs à leurs domiciles et privilégier le télétravail tant que possible. Pour cela, il a fallu s’adapter et offrir le matériel nécessaire. Assurer le confort des employés chez eux, c’est une autre paire de manches.

Ainsi, cette crise sanitaire a redéfini l’exercice de nos métiers. Certains n’auraient jamais envisagé travailler de la maison à temps plein.

Réunions, phases de concentration, appels téléphoniques et autres impératifs du travail de bureau se sont déplacés à la maison, au milieu de nos salons, dans nos sous-sols ou ailleurs dans notre intimité. Chacun de nous vit cette intrusion à sa manière, sans savoir combien de temps cela va durer.

Ce qui est sûr, c’est qu’après cette crise, le télétravail explosera puisque les entreprises se sont montrées capables de survivre avec ce mode de travail. C’est la plus grande marque de redéfinition de nombreux emplois: nous pouvons les exercer partout et tout le temps.

Vous avez surement eu à vous adapter à ce nouveau quotidien: retravailler la cohésion avec votre équipe et aménager un espace de travail le plus ergonomique possible. C’est en soi une redéfinition de votre emploi.

2/ Changer d’activité temporairement

La pénurie de masques et autre matériel de protection contre le virus a engendré une mobilisation sans précédent de l’industrie. Ainsi, des usines de textile se retrouvent à fabriquer des masques de protection, d’autres des visières et des blouses…

C’est difficile de s’imaginer toute la logistique qu’il a fallu mettre en place pour arriver à cela.

Autre forme de changement d’activité, celle engendrée par le Programme de Travail partagé. Il s’agit de réduire le nombre d’heures de travail de certains employés ou de partager ce temps entre plusieurs employés. Des prestations d’assurance-emploi sont versées aux employés qui acceptent cet accord.

Sans compter que cette pandémie va certainement accélérer l’automatisation de nombreuses tâches et travaux. Toutes ces opérations devraient être par la suite contrôlées par des employés qui seront chez eux.

3/ Aller au front

La pandémie a engendré des pertes considérables pour de nombreux entrepreneurs et commerçants. Certes, il y a des secteurs plus touchés que d’autres comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, etc.

D’autres travailleurs se retrouvent malheureusement mis à pied temporairement. Cette situation unique en son genre a engendré des changements d’activité pour de nombreux employés.

Durant cette crise, nous avons pris conscience de la pénurie de main-d’oeuvre dans certains secteurs comme celui de la santé ou de l’agriculture. Les différents appels du gouvernement ont mobilisé des milliers de personnes qui se sont retrouvées dans les champs ou dans un établissement de santé.

Ainsi, ce changement d’activité temporaire va engendrer une redéfinition du sens du travail. Beaucoup se poseront les questions: est-ce que mon travail m’apporte la satisfaction nécessaire? À quoi sert mon travail dans la société?

Si votre emploi a été impacté par la pandémie, n’hésitez pas à lire les conseils adaptés à la crise sanitaire fournis par Jobillico.

Quel impact sur la santé mentale?

Tous ces changements d’habitude, ces ajustements et ces concessions que nous faisons face à cette crise ne sont pas sans conséquences sur notre santé mentale. Même si notre capacité de résilience est différente, nous ne pouvons pas dire que cette situation ne nous a pas affectés.

Les impacts peuvent être nombreux. En effet, nous sommes sortis de notre zone de confort et la nouveauté apportée par le confinement tend à disparaître. Si l’isolement social se poursuit dans les deux prochains mois, 22% des Canadiens affirment qu’ils souffriront d’une détresse psychologique liée à la pandémie.

C’est pour cette raison que les RH ne cessent de redoubler d’initiatives pour garder les employés en forme et maintenir la cohésion d’équipe. Nous avons tous besoin d’éprouver un sentiment d’appartenance au travail.

Le conseil que nous pouvons vous donner est le suivant: parlez-vous, stimulez votre cerveau au maximum et faîtes de l’exercice. Cette situation finira bien par s’améliorer. Un retour à la normale n’est pas une option. En gros, ça va bien aller, quand? On ne le sait pas vraiment. Tout vient à point (à) qui sait attendre.