Comment répondre à “parlez-moi de vous” lors d’un entretien d’embauche?

parlez-moi de vous entrevue Publié le 3 novembre 2020 Par

Dans le palmarès des questions gênantes qui vous sont posées en entrevue, il y a : “parlez-moi de vous”. Qui d’entre nous n’a pas vécu ce grand moment de solitude, ces deux minutes interminables au cours desquelles nous devions trouver quelque chose à dire sur nous-mêmes? Comment bien doser ses propos? Comment éviter de tomber dans le caricatural ou tout simplement dans l’ennuyeux?

Sachez que votre réponse à cette question peut être déterminante pour la suite de votre processus. Soit l’entrevue prend une tournure à votre avantage, soit vous prenez l’eau et vous vous noyez dans des explications sans fin. Pas de panique, ce moment ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Pourquoi le “parlez-moi de vous” est inévitable en entrevue?

Peu importe le poste auquel vous postulez, le secteur d’activité ou le déroulement (bon ou mauvais) de votre entrevue, vous n’y échapperez pas, vous devrez parler de vous au moins une minute aux personnes présentes à votre entretien d’embauche.

Les personnes des ressources humaines aiment poser cette question pour se sentir à l’aise avec vous, pour briser la glace et pour orienter l’entrevue sur un détail que vous direz au cours de votre présentation.

Elle leur permet aussi de savoir comment vous réagissez face à un moment de gêne, un moment délicat. Est-ce que vous perdez vos moyens? Est-ce que vous rebondissez sur vos pattes? Les recruteurs savent que cette question suscite l’embarras, mais c’est de bonne guerre!

Voici quelques conseils pour vous en sortir avec cette question inévitable : 

  1. Tournez le “parlez-moi de vous” à votre avantage

    Une occasion pour vous de vous démarquer

  2. Ayez un modèle de réponse

    Préparez-le et n’hésitez pas à le mémoriser

  3. Faites court et concis

    Pour éviter de vous disperser

  4. Sachez quels aspects aborder

    Afin de garantir une cohésion et une logique dans votre discours

  5. N’oubliez pas pourquoi vous êtes là, l’emploi

    Mentionnez l’emploi auquel vous postulez durant votre discours

Tournez le “parlez-moi de vous” à votre avantage

Nous sommes d’accord, il n’y a pas plus vague que cette question. Ça peut vraiment partir dans tous les sens et on va se le dire dès maintenant au risque de vous décevoir : il n’y a pas de réponses parfaites.

Cela dit : que diriez-vous de tourner cette question à votre avantage? Comme dans une partie d’échecs durant laquelle vous reprenez l’avantage. Commencez vos propos par une formule comme : “À vrai dire, je suis content que vous m’ayez posé cette question”, même si c’est faux. Mettez-y du ton dans la voix. Prenez le dessus et entamez une allocution qui présentera les choses à savoir sur vous. Préparez-vous un petit discours d’une minute, bref et précis. Décidez vous-même si vous voulez parler de vos accomplissements, de points sur votre CV, de votre apport au poste…

Ayez un modèle de réponse

Un modèle que vous ne lirez pas. Écrivez une allocution plus adaptée à l’oral. Si vous récitez un texte que vous avez écrit, ça se saura très vite. Faites en sorte que ce soit fluide, naturel, quelque chose qui sorte de votre vécu. Répétez encore et encore votre allocution jusqu’à l’apprendre. 

Ce conseil vaut double si vous n’aimez pas parler de vous. Le fait de réciter ce texte n’enlève rien à votre intelligence et à votre capacité à assumer vos tâches liées au poste. C’est juste une occasion unique de vous mettre en confiance et d’appréhender le reste de l’entrevue de manière sereine. 

Faites court et concis

Ce conseil est logique, surtout si vous préparez une petite allocution. Plus ce sera long, plus vous aurez de chances de vous y perdre. Il n’y a pas pire à entendre que quelqu’un qui ne sait pas de quoi il parle et qui s’emmêle les pinceaux. C’est le carton rouge assuré, voire même la perte de confiance en vous. Personne ne veut ça.

Allez droit au but, restez dans les thématiques que vous vous aurez fixé. De toute façon, le recruteur attendra que vous ayez fini votre allocution pour vous relancer.

Sachez quels aspects vous devez aborder

Il est impératif d’aborder vos qualités personnelles et professionnelles, sans toutefois les énumérer. Faites-les ressortir pour montrer au recruteur que vous êtes le candidat idéal au poste.

Abordez ensuite votre formations et vos expériences, parlez de votre emploi actuel et expliquez pourquoi les expériences accumulées vous aideront à assumer votre prochain emploi. 

N’oubliez pas pourquoi vous êtes là, le poste

Votre allocution doit contenir un passage qui traite de la relation entre votre emploi actuel et celui pour lequel vous êtes convié à l’entrevue. Pour ce faire, inspirez-vous du texte de l’offre d’emploi, de la description des tâches et des valeurs de l’entreprise.

Ensuite, faites un lien logique entre tous ces points et expliquez vos forces, vos atouts et certains de vos accomplissements pertinents pour ce poste.

En d’autres termes, mettez le paquet sur cette question de début d’entrevue. Votre réponse peut vraiment être déterminante pour la suite du processus d’embauche. Le moindre faux pas peut vous déstabiliser. D’où l’importance de la répétition.

On ne va pas vous laisser partir sans exemples d’allocutions. Nous vous avons préparé quelques-uns qui pourraient vous faciliter la tâche si vous vous en inspirez.

Exemples de discours pour répondre à “parlez-moi de vous” en entrevue

Pour vous mettre plus à l’aise, vous pouvez piger un des exemples et l’adapter à votre situation, selon le style avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.

Vous avez le choix entre 4 approches qui sont les suivantes :

  •  Approche chronologique
  • Storytelling, racontez votre histoire
  • Basez-vous sur 3 qualités
  • Orientez votre discours sur vos réalisations

Approche chronologique

Idéalement, vous devez parler de votre travail actuel ou de ce que vous envisagez de faire dans un avenir proche. Ensuite, revenez au passé pour aborder vos expériences antérieures. Enfin, projetez-vous et abordez ce que vous souhaitez accomplir dans le moyen ou le long terme.

Voici un exemple de ce que vous pourriez dire : « Je finis mes études en marketing analytique la session prochaine. Pendant mes études, j’ai travaillé en tant que stagiaire chez… Une expérience durant laquelle j’ai appris à… et à…

Aujourd’hui, je voudrais travailler dans le secteur de… pour approfondir mes connaissances et construire ma carrière au sein d’une équipe chevronnée comme la vôtre. Mon ancien directeur de stage vous dirait que je suis une personne méticuleuse et dévouée, deux qualités que je trouve importante pour nos métiers ».

Storytelling, racontez votre histoire

Ce type d’approche est peut être plus conseillé si vous êtes expérimenté ou que vous avez vécu quelque chose de marquant dans votre vie personnelle ou professionnelle. L’important dans cette approche, c’est que vous devez choisir des termes qui marqueront votre auditoire. Une belle histoire est une histoire qui reste en tête.

Exemple : « Dans une vie antérieure, j’étais journaliste. Un jour, j’ai décidé sur un coup de tête de tout plaquer pour étudier la communication. Ainsi, je me sens prêt pour une nouvelle aventure au sein de votre équipe. Vous aurez compris que je gère bien le changement et que je n’ai pas peur d’aller de l’avant. Fonceur et motivé, deux qualités que j’estime importantes pour occuper un poste au sein de votre entreprise ».

Basez-vous sur 3 qualités

Comme indiqué dans le titre, il s’agit de se concentrer sur 3 qualités ou traits de caractère qui vous représentent. Bien entendu, choisissez une des qualités les plus recherchées par les employeurs.

Exemple : « Je me distingue par ma créativité. Cette qualité, je la cultive depuis 5 ans au sein de mon équipe. Ma curiosité et mon ouverture d’esprit m’ont permis de me perfectionner dans plusieurs langues. Aujourd’hui, elles me sont utiles pour établir et maintenir un carnet de contacts à l’international ».

Orientez votre discours sur vos réalisations

Si vous avez augmenté le chiffre d’affaires de votre entreprise ou que vous avez mené à bien une campagne de communication… vous pouvez vous en servir pour votre discours. Ainsi, vous parlerez de vous et de vos différents succès professionnels. Évitez toutefois de perdre du temps dans des points qui peuvent sembler répétitifs. Par exemple, si vous travaillez en TI pour une entreprise connue, inutile de dire que vous êtes familier avec l’informatique; ça coule de source.

Exemple : « J’ai géré des projets de différentes nature pendant plus de 7 ans. J’ai commencé dans une petite entreprise de textile, par la suite, j’ai intégré une grande enseigne de vêtements et j’ai modifié la stratégie de marketing et de ventes, ainsi, j’ai pu :

  • Augmenter le chiffre d’affaires de 10% en un an.
  • Embaucher une nouvelle équipe pour les ventes en ligne

Ainsi, vous avez des exemples concrets et adaptables qui vous permettront de répondre au mieux à la question « parlez-moi de vous » au cours d’une entrevue. Vous aurez l’air moins perdu et plus confiant, et vous pourrez pourquoi pas être embauché grâce à une très bonne première impression.