Portrait_marché_emploi_canada_2018

Portrait du marché de l’emploi au Canada en 2018

0 Flares Filament.io 0 Flares ×

Par Marie-Claude Savoie, rédactrice marketing chez Jobillico

Connaissez-vous les tendances du marché de l’emploi au Canada d’ici les dix prochaines années? En être au courant est important lorsque l’on réfléchit à son avenir professionnel. En effet, cela permet d’avoir une longueur d’avance sur les autres chercheurs d’emploi puisqu’il est plus facile de planifier sa carrière à court, moyen et long terme.

Quelles industries recruteront le plus? Quelles qualifications seront les plus demandées? Toutes ces questions peuvent trouver réponse avec certaines connaissances de base du marché de l’emploi.

Chaque deux ans, le gouvernement du Canada produit des projections détaillées sur 10 ans à propos des tendances du marché du travail à l’échelle du pays. Découvrez avec nous quelques faits saillants de la dernière édition pour tout savoir sur ce qui attend les chercheurs d’emploi de 2018.

Les professions les plus populaires auprès des sortants scolaires

Un sortant scolaire est une personne qui quitte un programme d’études, soit parce qu’il est diplômé, soit parce qu’il a décroché. Voici les 10 professions vers lesquels les sortants scolaires devraient le plus se diriger[1] :

Ce qui pourrait expliquer ces résultats, c’est que certaines de ces professions se retrouvent dans des secteurs qui demandent peu de qualifications de la part des employés, notamment dans les domaines de la vente, des services ou de la restauration. Les sortants scolaires pourraient donc avoir de l’intérêt pour des emplois offerts dans ces domaines afin de gagner rapidement et facilement de l’expérience en milieu de travail.

Les industries et les professions qui auront la plus forte croissance

Selon le gouvernement du Canada, dans les 10 prochaines années, 1,6 million de nouveaux emplois devraient être créés. Cela correspond à un taux de croissance annuelle de 0,9%[2]. Cette croissance, plus faible que celle des décennies précédentes, s’expliquerait par la progression modérée du pourcentage de population active.

D’ailleurs, si l’on prend attention aux types d’industries qui auront la plus forte croissance, on remarque que la plupart sont liées aux différents domaines de la santé. En effet, en raison du vieillissement de la population, beaucoup plus de travailleurs seront à embaucher. D’un autre côté, on remarque que le secteur des technologies de l’information occupera encore une bonne part du marché de l’emploi, ce qui laisse croire que la croissance de ce secteur n’est pas près de se terminer.

Voici les 11 industries qui connaitront une forte croissance de l’emploi d’ici 2026[3] :

10 professions devraient également connaître une forte croissance[4]. Les voici :

Les industries et les professions qui connaitront un déclin ou une faible croissance

Tandis que des industries ont le vent dans les voiles et connaissent des besoins croissants en nouveau personnel, certaines vivent plutôt un ralentissement par rapport à leur production, donc à leurs besoins en travailleurs.

Voici les industries qui devraient rencontrer une faible croissance ou une diminution de l’emploi[5] :

Par le fait même, voici les professions pour lesquelles le nombre d’emplois disponibles devrait être en déclin[6] :

Pénurie et surplus de main-d’œuvre à prévoir

Plusieurs secteurs d’activités devraient rencontrer une pénurie de main-d’œuvre d’ici 2026. La majorité d’entre eux seront en manque de professionnels hautement qualifiés, qui ont fait des études collégiales ou universitaires, et de professionnels de gestion. Le milieu de la santé fera également face à une pénurie en raison du vieillissement de la population.

Voici quelques exemples de professions pour lesquels les employeurs devraient être en recrutement actif dans les prochaines années[7] :

D’autres professions seront quant à elles en surplus de main-d’œuvre. Les raisons qui expliquent cette situation sont nombreuses et variées. Cela peut être dû à des départs à la retraite moins nombreux ou à des avancées technologiques qui facilitent l’exécution de certaines tâches et qui font chuter les besoins en personnel.

Découvrez quelques-unes de ces professions qui devraient être touchées par ce surplus[8] :

L’impact de la technologie sur l’emploi au Canada

Selon le gouvernement du Canada, les avancées technologiques ne devraient pas entrainer la disparition d’un grand nombre d’emplois d’ici les 10 à 20 prochaines années. Toutefois, il est bien sûr prévu que les technologies aient un effet sur le marché de l’emploi.

Généralement, l’impact de la technologie sur le marché du travail vient plutôt perturber ce dernier. Par exemple, en automatisant certaines tâches, la productivité accrue d’une entreprise peut faire augmenter les salaires et engendrer la création de nouveaux emplois. On observe aussi davantage de changements dans la composition des emplois et des tâches. C’est pourquoi l’économie canadienne est passée d’une économie basée sur l’agriculture à une économie manufacturière pour ensuite se transformer en une économie de services[9]. Il est donc juste de dire que certains emplois pourraient disparaitre, mais il faut surtout se rappeler que des nouveaux seront également créés pour balancer cette transformation économique.

L’impact des départs à la retraite sur le marché de l’emploi canadien

Les départs à la retraite auront un grand impact sur la disponibilité des emplois au Canada. En effet, on estime que ces départs représenteront 83% des demandes de remplacement. Pour la période de 2007-2006, on parlait plutôt de 80%, et pour celle de 1997-2006, 73%.

3,9 millions de postes devraient ainsi devenir vacants entre la période de 2017-2026 en raison du départ à la retraite de nombreux baby-boomers[10].

Les 10 professions qui devraient avoir le plus de départs à retraite sont les suivantes[11]:

En somme, plusieurs changements sont à prévoir dans le marché de l’emploi canadien dans les 10 prochaines années. Toutes ces données, ces informations et ces analyses fournies par le gouvernement du Canada doivent être utilisées par les chercheurs d’emploi afin de bien orienter leur carrière selon leurs intérêts et leurs expertises.

Pour trouver l’emploi de vos rêves, n’hésitez pas à consulter les offres disponibles au jobillico.com et à utiliser nos outils de match parfait en déposant votre CV sur notre plateforme.


[1] Gouvernement du Canada. « Système de projection des professions au Canada (SPPC) », L’offre de main-d’œuvre (2017-2026), [En ligne], mis à jour le 3 novembre 2017. [http://occupations.esdc.gc.ca/sppc-cops/l.3bd.2t.1ilshtml@-fra.jsp?lid=15&fid=1&lang=fr] (Consulté le 22 mai 2018).

[2] Gouvernement du Canada. « Système de projection des professions au Canada (SPPC) », La demande de main d’œuvre (2017-2026), [En ligne], mis à jour le 3 novembre 2017. [http://occupations.esdc.gc.ca/sppc-cops/l.3bd.2t.1ilshtml@-fra.jsp?lid=17&fid=1&lang=fr] (Consulté le 22 mai 2018).

[3] Idem

[4] Idem

[5] Idem

[6] Idem

[7] Gouvernement du Canada. « Système de projection des professions au Canada (SPPC) », Déséquilibres entre la demande et l’offre de main-d’oeuvre (2017-2026), [En ligne], mis à jour le 3 novembre 2017. [http://occupations.esdc.gc.ca/sppc-cops/l.3bd.2t.1ilshtml@-fra.jsp?lid=16&fid=1&lang=fr] (Consulté le 22 mai 2018).

[8] Idem

[9] Gouvernement du Canada. « Système de projection des professions au Canada (SPPC) », La demande de main d’œuvre (2017-2026), [En ligne], mis à jour le 3 novembre 2017. [http://occupations.esdc.gc.ca/sppc-cops/l.3bd.2t.1ilshtml@-fra.jsp?lid=17&fid=1&lang=fr] (Consulté le 22 mai 2018).

[10] Idem

[11] Idem

Portrait du marché de l’emploi au Canada en 2018 5.00/5 (100.00%) 1 vote
(1)(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + = 8