Conseils pour faire bonne impression en entrevue

Faire bonne impression : 5 éléments à considérer

152 Flares Filament.io 152 Flares ×

Lucie Gamache, c.o. Conseillère en emploi

J’ai beaucoup d’intérêt à comprendre ce qui influence une bonne impression. Que ce soit en entrevue ou en emploi, il faut connaître l’impact et les conséquences de nos mots, de nos gestes, de nos comportements et de notre attitude, car ceux-ci teinteront la perception de nos pairs envers nous. J’aimerais ainsi vous partager ce qui m’a marquée suite à ma lecture du livre La politesse au travail, faites votre marque! par les auteures Marie-Diane Faucher et Nathalie Savaria.

Le livre commence par un questionnement : la politesse, c’est quoi au juste? C’est un « mot issu du latin qui signifie poli, lisse et brillant ». Autrement dit, la politesse est un ensemble de règles. C’est un code dont le but est de civiliser les rapports entre les individus et de rendre la vie en société plus agréable.

1. Comment la politesse doit-elle se traduire au bureau?

Sachant que la politesse inclut les règles verbales et comportementales, en plus des compétences que doit mettre en pratique la personne en emploi, nous devons réfléchir aux éléments qui pourront nous aider à nous démarquer positivement en milieu de travail. La première prise de conscience qu’il vous faut avoir est de comprendre que l’image que vous projetez façonnera la perception que vos collègues et vos patrons auront de vous. Cette perception positive ou négative guidera vos collègues dans leur relation avec vous. Il est donc très important de soigner son image. C’est un incontournable. Dans la société actuelle, tout est question de perception, autant dans nos interactions que dans les opportunités qui s’offrent à nous.

Essayez maintenant de répondre aux questions suivantes : quelle image pensez-vous projeter? Quelle image souhaiteriez-vous projeter? Que faites-vous pour améliorer votre image?

Il peut y avoir une distorsion entre l’image que vous pensez projeter et celle que vous projetez réellement. Pour vous aider à modifier votre image au bureau, voici 7 éléments qui la définissent et sur lesquels vous avez le pouvoir d’agir :

    1. Faire preuve de respect
    2. S’adapter aux circonstances
    3. Soigner son image (apparence, comportement, vocabulaire, etc.)
    4. Être courtois
    5. Être discret
    6. Afficher sa loyauté
    7. Être ponctuel en tout temps

2. Le savoir-être

Une autre notion est intégrée à l’image de soi, et c’est le SAVOIR-ÊTRE. Posez-vous les questions suivantes en lien avec votre savoir-être : si un collègue fond en larmes… Si vous commettez une erreur… Que devez-vous faire? Vos comportements révèleront votre savoir-être, et, par le fait même, composeront votre image.

3. L’habillement

Quel impact votre habillement peut-il avoir sur votre entourage? Afin de mieux cerner les enjeux de l’habillement au bureau, voici quelques exemples de vêtements qui sont généralement à éviter :

FEMME

  • • Une tenue trop sexy
  • • Des bas de nylon filés ou déchirés
  • • Des chaussures à talons trop hauts
  • • Des sandales de plage
  • • Des shorts, des camisoles et des robes trop légères à bretelles fines
  • • Des bijoux brillants et bruyants, des bagues à tous les doigts
  • • Un maquillage trop appuyé ou de soirée

HOMME

  • Des sandales avec un complet
  • Des chaussettes blanches avec des sandales, ou des chaussettes trop courtes qui laissent voir les jambes en position assise
  • Une cravate avec une chemise à manches courtes
  • Des shorts, une camisole
  • Des bijoux trop voyants

Tous ces exemples contribuent à créer une image ambigüe d’une personne étant donné leur connotation de vacances ou leur caractère inapproprié en milieu de travail. Aussi, les vêtements qui affichent ouvertement des messages négatifs ou provocateurs nuisent aux relations de travail, car ils sont susceptibles de heurter certaines personnes. Il faut donc utiliser son bon jugement lors du choix d’une tenue de travail. Notez bien qu’en aucun cas, les auteures ne parlent du coût des vêtements à privilégier. Elles insistent plutôt sur les critères suivants : la propreté, l’agencement des couleurs et le style. Tous ces éléments doivent être adaptés selon le poste occupé et l’environnement de travail.

Les auteures ne peuvent également passer sous silence l’impact des piercings et des tatouages en milieu de travail. En effet, elles soulignent que, tout comme pour la quantité de bijoux, il faut y aller avec modération. De plus, il ne faut pas oublier que les piercings peuvent nuire à l’obtention d’un emploi. Par exemple, une jeune femme ou un jeune homme qui souhaite devenir infirmier(ère) et qui a des piercings apparents devra les retirer pour travailler

4. L’hygiène personnelle

L’hygiène personnelle influe aussi sur l’image de soi. Encore une fois, voici quelques conseils qui font ou feront la différence au bureau :

  • Prenez une douche tous les jours
  • Lavez et peignez (coiffez) vos cheveux
  • Taillez barbe et moustache
  • • Utilisez une crème pour le visage, adaptée à votre type de peau, un cache-cerne ou un fond de teint au besoin
    • Utilisez le parfum et le maquillage avec modération
    • Portez des vêtements propres et repassés
    • Enlevez les pellicules, les cheveux ou les poils d’animaux sur vos vêtements
    • Brossez-vous les dents au moins 2 fois par jour
    • Ayez des ongles propres et bien limés
    • Assurez-vous d’avoir une haleine fraîche
    • Évitez les odeurs de transpiration (aisselles et pieds)
    • Éliminez tout poil ou duvet indésirable (dans les oreilles, le nez, sur la lèvre supérieure et le menton)

5. La communication

Un autre facteur d’influence sur l’image de soi est la communication. Qu’elle soit écrite ou verbale, la communication en dit long sur une personne. Lorsque l’on parle de communication écrite, on fait référence aux lettres, aux courriels, etc. Elle contient des règles à suivre et des conventions de savoir-être. Sur le web, c’est ce qu’on appelle la nétiquette. Ce mot fait référence à l’étiquette sociale qui est l’ensemble des rites de courtoisie et de préséance en société. Il y a donc une façon courtoise de prendre contact par communication écrite. Les mots « magiques » qui facilitent le contact et la collaboration sont et seront toujours bonjour, merci, s’il vous plaît, au revoir, etc.

Pour ce qui est de la communication orale, nous parlons ici de la façon d’accueillir un client, un supérieur ou un collègue, des chuchotements que l’on fait au bureau et en réunion, des conversations personnelles, des messages vocaux, des rumeurs que nous alimentons, des salutations, des conversations au cellulaire ou via d’autres technologies. La façon dont nous nous exprimons renforce, encore une fois, l’image que nous transmettons autour de nous. Nous oublions souvent que l’utilisation du pronom TU peut créer un malaise… le VOUS est vraiment de mise en premier lieu par politesse!

J’espère que mon résumé, non exhaustif, vous donne envie de réfléchir à votre image! Nous possédons tous la responsabilité de faire en sorte que les relations au travail soient intéressantes, collaboratives et enrichissantes. Toute l’entreprise en bénéficiera et l’ambiance changera pour le mieux!

Alors, la politesse au travail, quelle marque laissez-vous?

GIT Services-conseils en emploi

L’équipe professionnelle, engagée, qualifiée et dynamique de GIT offre des services personnalisés et d’accompagnement, autant en ce qui concerne la recherche d’emploi, la formation, la transition de carrière que l’aide au recrutement.

Facebook Twitter   

Faire bonne impression : 5 éléments à considérer 3.00/5 (60.00%) 2 votes
(1)(1)