Comment remplir sa déclaration d’impôts quand on est en télétravail?

Impôts_télétravail_2020 Publié le 30 mars 2021 Par

Cette année, votre déclaration d’impôts connaîtra quelques modifications par rapport aux années précédentes si vous avez été en télétravail.

Sachez que vous avez droit à des déductions fiscales vu que vous avez travaillé de chez vous en 2020. Bien entendu, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir en bénéficier.

Dans cet article, nous vous expliquerons les conditions et les différentes méthodes de calcul de vos déductions.

Qui peut bénéficier de ces déductions?

Tout employé en télétravail qui veut bénéficier de ces retours d’impôts doit satisfaire certaines exigences et remplir des conditions : 

  • Avoir travaillé à la maison plus de 50 % du temps durant l’année 2020 en raison de la pandémie pendant au moins quatre semaines consécutives
  • L’employé doit avoir eu des dépenses liées à l’exercice de ses fonctions
  • Ne pas avoir été par son employeur pour ces dépenses

Si vous vous identifiez dans ces cas de figure, alors il vous faut remplir le formulaire Dépenses relatives au télétravail engagées en raison de la crise liée à la COVID-19 (TP-59.S).

Pour calculer le montant de votre montant déductible de votre revenu imposable, il existe deux méthodes. Découvrons lesquelles. 

Quelles sont les méthodes de calcul des déductions?

Comme nous vous le disions, deux méthodes existent pour calculer vos déductions d’impôts si vous avez fait du télétravail, la première est celle du taux fixe temporaire, la deuxième est celle détaillée. 

La méthode du taux fixe temporaire

Cette méthode consiste à calculer un taux fixe de 2$ par jour pour chaque journée de télétravail. Cela sans tenir compte du détail des dépenses liées au télétravail. 

Le montant maximal que vous pouvez accumuler est de 400 $ au provincial et de 400 $ au fédéral. Pour obtenir ce maximum, vous devez avoir travaillé 200 jours ou plus durant l’année 2020, sans compter les fins de semaine, les jours fériés et les congés.

Cette méthode vous permet de ne pas avoir à justifier toutes vos dépenses liées au bureau à domicile et de bénéficier d’un montant forfaitaire. Si vous êtes plusieurs personnes à avoir travaillé de la maison, ça fait un bon nombre de 400 $ à déduire de vos montants imposables. Pensez-y!

La méthode détaillée

Cette méthode est assez exigeante, puisqu’elle vous oblige à détailler tous les frais admissibles et de fournir des pièces justificatives pour chacune d’entre elles.

Voici quelques exemples de dépenses admissibles : 

  • fournitures de bureau (papier, crayons, cartouches d’encre, agrafes, enveloppes, etc.),
  • appels interurbains faits dans le cadre du travail,
  • partie d’un forfait Internet utilisé dans le cadre du travail,
  • frais liés à l’utilisation d’un téléphone cellulaire dans l’exercice des fonctions,
  • chauffage et électricité, calculés selon la portion de l’espace total utilisée pour le travail,
  • loyer, calculé selon la portion de l’espace total utilisée pour le travail, si l’employé est locataire.

Après avoir déterminé ces frais, il faut déterminer le pourcentage d’occupation de l’espace de travail par rapport à l’espace total de votre domicile.

Notez qu’il faut aussi distinguer entre espace de travail désigné et espace de travail commun. Un exemple s’impose : disons que vous travaillez sur une table de salle à manger du lundi au vendredi durant 8 heures par jour. Votre volume d’occupation est de 40 heures sur 168 heures que compte une semaine. Ce calcul s’applique aussi si vous avez aménagé un bureau dans votre chambre à coucher. Si votre espace de travail n’est utilisé que pour travailler, ce calcul s’applique.

Comment choisir la bonne méthode?

Si vous hésitez à déterminer quelle est la méthode la plus avantageuse pour votre cas, vous pouvez faire une simulation avec un outil mis à votre disposition par Revenu Québec. Il s’agit d’un calculateur qui vous permet de comparer entre les deux méthodes de calcul.

Ainsi, en entrant vos renseignements et les différentes valeurs, vous aurez un estimatif de vos déductions.

Il existe certains cas particuliers. Par exemple, des travailleurs qui ont des dépenses inhabituelles ou des modes de rémunération différents de ceux qu’on connaît. Ces derniers doivent parfois déduire des frais d’utilisation de véhicule ou alors ils sont payés à la commission. Les personnes qui sont dans ce cas doivent remplir le formulaire TP-59 au lieu du formulaire TP-59.S. Vous pouvez aussi regarder le guide des dépenses d’emploi IN-118.

Pour finir…

Vous l’aurez compris donc, si vous avez été en télétravail depuis la pandémie, votre déclaration d’impôt changera d’allure cette année. Prendre le temps de vous renseigner sur les déductions d’impôts liées au travail à la maison peut valoir le coup. Si vous avez des doutes, votre gestionnaire des ressources humaines peut vous aider. Sinon, n’hésitez pas à avoir recours à un comptable dans le doute. Vous pourriez avoir de belles déductions fiscales pour compenser certaines dépenses et certains désagréments liés au télétravail.