Ces mots pour vous décrire

Mots pour se décrire Publié le 9 mars 2021 Par

Trouver LE bon emploi exige généralement de la persévérance, de l’organisation et surtout, de la patience. Pour augmenter vos chances de succès, on vous suggère de commencer vos démarches par une période de réflexion. Tant qu’à se lancer dans l’aventure, vaut mieux le faire dans le bon ordre! 

Une recherche d’emploi fructueuse dépend en grande partie de votre capacité d’introspection et de votre niveau de connaissance de soi. Plus votre autoportrait est détaillé et précis, plus vous aurez de la facilité à identifier votre objectif d’emploi et à vous mettre en valeur pour l’atteindre. En recherche d’emploi, vous devez en effet démontrer à l’employeur en quoi vous êtes la bonne personne pour le poste visé. Comme tout bon « vendeur », pour y arriver, vous devez connaître en profondeur votre « produit », c’est-à-dire vous-même!  

Pour être en mesure de nommer vos principaux atouts en tant que candidat, il est important de définir certains mots qui sont souvent confondus et même incompris. En ce moment, certaines expressions sont à la mode dans le jargon du marché du travail.

Compétence transférable / transversale / de base

Il s’agit d’une compétence essentielle pour réussir en emploi, en contexte d’apprentissage ou tout simplement pour fonctionner dans la vie quotidienne. Ce type de compétence n’est pas spécifique à un domaine professionnel, d’où l’adjectif « transférable ». Par exemple, pensons à la ponctualité, à l’autonomie, à la collaboration, à la résolution de problèmes, etc. 

Savoir

Ce terme réfère aux connaissances acquises par l’expérience ou la formation. Il existe des savoirs spécifiques à un domaine (par exemple : le Code criminel, les essences de bois, la chimie des aliments) et des savoirs généraux tels que l’histoire du Québec, la géographie, la langue anglaise, etc.

Savoir-faire

Ce type de savoirs est lié aux capacités qu’une personne démontre dans le cadre d’une activité professionnelle, d’une tâche ou d’une réalisation. Les savoir-faire sont vérifiables (génèrent un résultat) et s’améliorent par la pratique et dans l’action. Certains sont eux aussi transférables et d’autres sont spécifiques à un domaine d’expertise. Comme exemples de savoir-faire, on peut penser à la création de tableaux dynamiques dans Excel, à l’organisation de conférences, à la conduite d’un chariot élévateur, à la programmation d’un site Web, à la couture, etc.

 Savoir-être

*Ne pas confondre avec la célèbre citation de Descartes « je pense, donc je suis… »

Ce type de savoirs réfère plutôt aux attitudes ou aux comportements de la personne qui reflètent sa personnalité et ses valeurs. On entend parfois les expressions « qualité personnelle » ou « qualité comportementale ». Peu importe le terme utilisé, il n’est pas toujours évident d’identifier ses propres traits de personnalité. Questionner les gens de votre entourage peut être une piste de réponse. À titre d’exemples de savoir-être, pensons aux traits que nous apprécions chez une personne comme son dynamisme, son sens de l’initiative, son empathie, sa serviabilité, etc.

Ensuite, certains mots, en plus d’être populaires en ce moment, sont empruntés de l’anglais. Cela rend la compréhension plus difficile, car si l’on traduisait littéralement l’expression, on obtiendrait un drôle de résultat. Donc, évitez Google Translate

« Hard skills »

Il s’agit de compétences spécialisées et apprises, qui sont liées à l’exécution de tâches spécifiques à une profession ou à un domaine. Elles s’acquièrent généralement par le biais de la formation ou par l’expérience. Dans cette catégorie, on pourrait inclure les « savoirs » et les « savoir-faire » abordés plus tôt. Par exemple, on pense aux différents langages de programmation, à l’utilisation de machines industrielles, à la soudure, à la rédaction de procès-verbaux, etc.

« Soft skills »

On parle ici de compétences générales et majoritairement innées. Elles sont liées à la personnalité de la personne et souvent, elles se manifestent par les interactions avec les autres. Ces compétences se développent par diverses expériences de vie reliées ou non à la sphère professionnelle. Dans cette catégorie, on pourrait inclure le savoir-être, les qualités et les attitudes personnelles telles que la capacité d’adaptation, la débrouillardise, la créativité, l’entregent, etc.

Finalement, vous avez probablement remarqué que plusieurs de ces mots ont un sens assez similaire, ce qui nous ramène à la case départ. Heureusement, si vous êtes en recherche d’emploi, l’essentiel est d’être capable de nommer les attributs qui vous caractérisent. Peu importe le vocabulaire utilisé, vous devez mettre en valeur un ensemble diversifié de forces qui font de vous un candidat unique et attrayant pour l’employeur. Cependant, comme mentionné, quelques mots sont tendance en ce moment et il en est de même pour les compétences. En effet, certains savoirs et savoir-faire deviennent rapidement désuets sur un marché du travail en pleine effervescence. Une chose est certaine, les savoir-être, eux, sont encore d’actualité pour trouver et garder un emploi… alors, mettez-les en valeur!