Skip to content

Posts tagged ‘stage’

2-04-2013
soleil

Étudier sous le soleil des Caraïbes

Par Danielle Klassen

Imaginez que votre salle de classe donne sur l’océan et que vous marchez sur du sable pour vous rendre au campus, pas sur du béton. Imaginez faire vos travaux en vous faisant dorer au soleil. Les Caraïbes offrent de nombreuses possibilités aux étudiants canadiens désirant rester plus qu’une semaine dans une station balnéaire avec formule « tout compris » – voilà un aperçu de ce qui pourrait vous attendre.

« L’expérience typique des Canadiens dans les Caraïbes est assez courte et plutôt touristique, explique Bronwen Tucker. Il n’y a rien de mal à ça, mais si vous étudiez ici pendant quatre mois, il est certain que vous aurez l’occasion de mieux connaître le pays. » Madame Tucker a passé le trimestre d’automne à Holetown, à la Barbade. Elle a passé des après-midi à observer des singes, à se baigner dans la mer avec des poissons tropicaux et à suivre des cours de surf sur la côte sud. Et malgré tout, elle a trouvé le temps d’accumuler des crédits.

Madame Tucker est d’abord venue à la Barbade dans le cadre de son programme d’études au Bellairs Research Institute – un établissement de sciences faisant partie de l’Université McGill. Mais elle est rapidement tombée amoureuse des plages, de la faune et de la plongée sous-marine. « Étudier à l’étranger, que ce soit n’importe où dans le monde, est toujours une aventure intéressante, mais les Caraïbes sont à bien des égards aux antipodes du Canada, alors il y a toujours un nouveau truc à essayer », raconte-t-elle.
Read moreRead more

(2)(0)

1-02-2012
zone

Sortez de votre zone de confort : Emplois d’été et placements coop dans le Nord

Par Erin Jackson

Lorsque Kevin Robbie a accepté un placement coop de trois mois pendant l’été à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, il s’attendait à trouver des températures fraîches et une ville semblable à celle où il est né, Georgetown, en Ontario. Il n’aurait jamais imaginé nager dans les eaux glacées du Grand lac des Esclaves, rentrer chez lui à pied à 23 h sous un soleil de plomb, ni contempler des aurores boréales.

Robbie, un étudiant en technologie aéronautique au Collège Seneca, a fait son stage obligatoire chez Arctic Sunwest Charters, une compagnie d’aviation. Il y voyait l’occasion de voyager et d’essayer quelque chose de nouveau.

Avec son seul et unique Tim Hortons, son cinéma et aucune autre ville à des milliers à la ronde, Yellowknife est loin de ressembler à Georgetown mais, selon Robbie, c’est la destination parfaite pour ceux qui ont le sens de l’aventure. « Je le recommande à tous ceux qui veulent avoir de nouvelles expériences et sortir de leur zone de confort – mais ne pensez même pas à un dîner dans un restaurant cinq étoiles ou à vous rendre quelque part en moins d’une heure », précise-t-il.
Read moreRead more

(0)(0)