Skip to content

Posts tagged ‘nord’

1-02-2012
artrock-120

Les arts et la culture du Nord : Un patrimoine…et des emplois

Par Hilary Thomson

Le Nord canadien : une terre de glace et de neige, riche en culture, en arts et en possibilités.

Les territoires du Nord représentent une portion énorme du territoire canadien, et n’abritent pourtant qu’une infime partie de sa population. Malgré tout, les arts et la culture du Nord représentent maintenant le Canada à bien des égards. Il suffit de penser aux symboles autochtones que sont les Inukshuks et aux sculptures des Inuits qui sont admirées partout au Canada et dans le monde. C’est donc un endroit où il est stimulant de vivre quand on désire travailler dans le domaine des arts et de la culture.

Il se trouve que l’industrie des arts et de la culture est en pleine effervescence, explique Patti Balsillie, qui s’occupe du développement de produits touristiques, mais qui est aussi animatrice et conseillère en gestion, ainsi que membre du conseil d’administration du Collège Yukon. Originaire de Nouvelle-Écosse, elle a d’abord accepté un emploi d’été au Yukon, en 1989. Mais elle a pris goût au Nord et, après avoir terminé ses études universitaires, elle y est retournée pour s’y installer définitivement.

Les artistes des arts de la scène et des arts visuels brassent des affaires intéressantes. Ils vendent leurs œuvres et en font la promotion partout au Canada, mais aussi dans le monde. « Toute cette effervescence a permis de mieux sensibiliser le public à la région du Nord, à sa culture, et à ce qu’elle offre comme possibilités », souligne Mme Balsillie.
Read moreRead more

(0)(0)

1-02-2012
portrait

Portrait de l’aventurier à l’assaut du Nord

Par Maria Church

Alors, de quoi faut-il être fait pour s’aventurer dans le Nord? Avoir quel type de personnalité? Quel signe astrologique? Une chose est sûre : refaire sa vie dans une autre ville n’est pas évident, encore moins quand cette ville est dans les territoires du Nord canadien. Alors, quel est le profil du candidat pouvant vivre et travailler dans le Nord?

Trouver des réponses à cette question fait partie du travail de Gillian Lee. Elle s’occupe de recruter des étudiants pour son cabinet de comptabilité, à Yellowknife. Lorsqu’elle scrute attentivement chaque curriculum vitae pour y déceler ceux qui, parmi les rares, sont prêts à relever le défi du Nord, elle est plus attentive à la personnalité qu’à l’expérience. « Mon travail revient finalement à évaluer lequel de ces candidats pourrait rester ici, et même aimer vivre ici », explique-t-elle.

Dans la plupart des cas, elle cherche des gens extravertis et sociaux. Les hivers dans le Nord sont longs et peuvent amener les gens à se replier sur eux-mêmes, à « hiberner », comme elle le dit. Elle estime qu’il est important de rester actif et de s’engager dans la collectivité : « Je ne dis pas qu’il faut faire de la raquette ou aller à la pêche sur glace tous les jours, mais il ne faut pas non plus rester vautré sur son divan, enveloppé dans une couverture, sous prétexte qu’il fait froid dehors ».
Read moreRead more

(0)(0)

1-02-2012
myth

Vivre dans le Nord canadien : Mythes et réalités

Par Maria Church

La version anglaise de notre hymne national évoque « Le vrai Nord, fort et libre ». Surgissent alors des images de glaciers, de toundra, d’ours polaires. Mais la réalité de Yellowknife et de Whitehorse, les deux villes les plus peuplées des Territoires, demeure un mystère pour la plupart des Canadiens. On a tendance à croire que le Nord est plat, vide et froid.  Êtes-vous prêts à remettre les pendules à l’heure?

Premier mythe » Le coût de la vie y est élevé!

Commençons par le plus important : Le coût de la nourriture est terriblement cher dans le Nord?
C’est faux selon Deborah Bartlette, doyenne des arts appliqués, au Collège Yukon, à Whitehorse, Yukon. En fait, elle déclare que certains aliments sont moins chers là-bas que dans des villes comme Vancouver. C’est dans des régions plus reculées des Territoires que les produits alimentaires et d’autres marchandises sont nettement plus chers, à cause des frais de transport. Dans une grande ville comme Whitehorse, les prix sont rarement plus élevés qu’ailleurs au Canada. Mieux encore : pas de TPS dans le Nord, et une allocation pour les résidents du Nord, ce qui veut dire qu’en fin de compte, on y fait des économies.
Read moreRead more

(0)(0)

1-02-2012
zone

Sortez de votre zone de confort : Emplois d’été et placements coop dans le Nord

Par Erin Jackson

Lorsque Kevin Robbie a accepté un placement coop de trois mois pendant l’été à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, il s’attendait à trouver des températures fraîches et une ville semblable à celle où il est né, Georgetown, en Ontario. Il n’aurait jamais imaginé nager dans les eaux glacées du Grand lac des Esclaves, rentrer chez lui à pied à 23 h sous un soleil de plomb, ni contempler des aurores boréales.

Robbie, un étudiant en technologie aéronautique au Collège Seneca, a fait son stage obligatoire chez Arctic Sunwest Charters, une compagnie d’aviation. Il y voyait l’occasion de voyager et d’essayer quelque chose de nouveau.

Avec son seul et unique Tim Hortons, son cinéma et aucune autre ville à des milliers à la ronde, Yellowknife est loin de ressembler à Georgetown mais, selon Robbie, c’est la destination parfaite pour ceux qui ont le sens de l’aventure. « Je le recommande à tous ceux qui veulent avoir de nouvelles expériences et sortir de leur zone de confort – mais ne pensez même pas à un dîner dans un restaurant cinq étoiles ou à vous rendre quelque part en moins d’une heure », précise-t-il.
Read moreRead more

(0)(0)

27-01-2012
nord

L’emprise du Nord sur votre imaginaire

Le Nord canadien. Il nous fascine. Il fait partie de nous. Peter Gzowski, personnalité de la radio connue à l’échelle nationale, a un jour décrit le Nord comme l’âme du Canada.

L’idée du Nord imprègne la culture canadienne. Dans la version anglaise de notre hymne national, notre pays est décrit comme « le vrai Nord, fort et libre ». Le gouvernement fédéral dépense temps et argent pour protéger notre souveraineté dans l’Arctique. L’ours blanc est frappé sur nos pièces de deux dollars. C’est un idéal romantique chanté dans les arts, la poésie et la chanson. Pourtant, la plupart d’entre nous n’y ont jamais mis les pieds, même pour un court séjour. La plupart d’entre nous viennent du Sud. Nous sommes des citadins pour qui l’expérience du Nord prend la forme d’un chalet perché sur le Bouclier canadien. Mais le Nord a un ascendant sur notre imaginaire collectif. C’est notre dernière frontière. Le dernier lieu où les esprits aventureux peuvent aller pour se réinventer. Pour cette raison, et bien d’autres, il nous est précieux. Même si nous n’y allons qu’en pensée.
Read moreRead more

(0)(0)

26-01-2012
riche-ressource

Riche en ressources − et en possibilités

Par Hilary Thomson

Les Canadiens habitant le sud du pays pensent peut-être que le Nord est un désert de glaces dans lequel errent des ours polaires. En fait, en plus de la glace, de la neige et de gros mammifères blancs, la région regorge de richesses. Le nord de nos provinces et les territoires sont en effet riches de possibilités pour les jeunes gens – aussi riches que le Canada l’est en ressources naturelles.

Dans le secteur des ressources naturelles, les trois principales industries du Canada sont la forêt, les mines, et le pétrole et le gaz. Or, chacun d’entre eux connaît une pénurie de main-d’œuvre, car les travailleurs prennent de l’âge et seront bientôt à la retraite. Les jeunes ont là une occasion unique de partir vers le Nord et de s’y tailler une place.

L’industrie minière a beaucoup à offrir, selon Melanie Sturk, directrice, Attraction, rétention et transition, Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (RHiM). « Il y a une foule de possibilités pour ceux qui aiment l’aventure, prendre des décisions rapides, résoudre des problèmes et travailler en équipe », précise-t-elle.
Read moreRead more

(0)(0)